Action en annulation de titre de propriété et en enregistrement pour cause de simulation de la part du de cujus en droit turc

Qu’est-ce que la Simulation du Testateur?

La simulation du testateur se réfère au transfert frauduleux des biens par une personne (le testateur) à des tiers afin de dissimuler ces biens à ses héritiers après sa mort. Cette opération implique souvent le transfert des biens à une autre personne sans réelle intention, dans le but d’exclure les héritiers légaux de la succession.

Quelles sont les Conditions de la Simulation du Testateur?

Les conditions suivantes doivent être présentes pour qu’il y ait simulation du testateur :

1 – Discordance entre la Volonté Réelle et la Déclaration : Lorsque le testateur vise à cacher des biens à ses héritiers et effectue une transaction contraire à son intention réelle pour dissimuler cet objectif.

2 – Transfert de Biens : Le testateur a transféré ses biens à une tierce personne ou à une institution.

3 – Intention Frauduleuse : La transaction est réalisée dans le but de tromper les héritiers et d’empêcher leurs droits successoraux.

4 – Situation des Tiers : La connaissance des tiers de cette situation et leur impact sur la validité de la transaction.

Action en Annulation du Titre et Inscription en Raisons de la Simulation du Testateur

L’action en annulation du titre et inscription en raison de la simulation du testateur vise à annuler les transactions frauduleuses effectuées par le testateur et à inscrire les enregistrements fonciers au nom des héritiers. Pour intenter cette action, les héritiers doivent prouver la transaction simulée et montrer qu’elle a eu lieu après le décès du testateur. Ce processus implique généralement une analyse juridique complexe et une collecte de preuves détaillées.

Conditions pour l’Action en Annulation du Titre et Inscription en Raisons de la Simulation du Testateur

Pour intenter une action en annulation du titre et inscription en raison de la simulation du testateur, les conditions suivantes sont requises :

1 – Légitimation Active : La personne intentant l’action doit avoir le droit d’agir en tant qu’héritier. Ces personnes sont généralement les héritiers légaux du testateur.

2 – Charge de la Preuve : Le demandeur doit présenter des preuves de la transaction simulée. Ces preuves peuvent inclure des témoignages, des documents écrits et des transactions financières.

3 – Prescription : L’action doit être intentée dans un délai de prescription. En droit turc, ce délai est généralement de dix ans à compter de la date de la transaction.

Exemple : Un testateur vend une propriété de grande valeur à un ami proche à un prix bien inférieur à sa valeur marchande peu avant sa mort. Cependant, cette transaction n’est pas une véritable vente mais une simulation visant à exclure les héritiers. Après le décès du testateur, les héritiers intentent une action en annulation du titre et inscription pour prouver la simulation et faire revenir la propriété dans la succession.

Transfert à un Tiers dans la Simulation du Testateur

Dans la simulation du testateur, le transfert à un tiers vise généralement à priver les héritiers de leurs droits successoraux. Si le tiers est conscient de l’intention réelle du testateur et coopère en connaissance de cause, il peut également être tenu responsable et la transaction peut être juridiquement invalide.

Transfert d’Immeubles à un Tiers et Indemnisation dans la Simulation du Testateur

Dans la simulation du testateur, si le testateur transfère des biens à des tiers et que cette transaction est prouvée comme étant simulée, les héritiers peuvent réclamer des indemnités. La demande d’indemnisation vise généralement à compenser la valeur des biens dont les héritiers ont été privés. Par exemple, si un testateur “donne” une propriété à un ami sans recevoir de paiement réel, et que cette transaction viole les droits des héritiers, ceux-ci peuvent intenter une action en annulation du titre et inscription ainsi qu’une action en indemnisation pour les pertes subies.

Quand la Simulation du Testateur n’est-elle pas Acceptée?

La simulation du testateur peut ne pas être acceptée dans tous les cas. Si la transaction a été réalisée avec la véritable et libre volonté du testateur, sans élément de fraude ou de tromperie, la revendication de simulation peut ne pas être valable. De plus, si le tiers a agi de bonne foi et n’était pas au courant de l’intention réelle du testateur, cela peut être une raison de rejet de la simulation.

Tiers de Bonne Foi dans l’Action en Annulation du Titre et Inscription en Raisons de la Simulation du Testateur

L’article 1023 du Code civil turc adopte le principe de protection des tiers de bonne foi. Selon ce principe, les tiers de bonne foi ne subissent pas de pertes de droits découlant de transactions simulées. Ainsi, si un tiers a acquis le bien sans savoir qu’il faisait l’objet d’une transaction simulée et l’a acheté en payant son prix, une action en annulation du titre et inscription ne peut être intentée contre lui.

Quelles Transactions ne Sont pas Simulées?

La simulation n’est pas possible dans toutes les transactions. Les déclarations unilatérales de volonté, telles que les testaments, ne peuvent pas faire l’objet d’une revendication de simulation, car elles n’impliquent qu’une seule partie. Cependant, dans les contrats bilatéraux, si les deux parties ont l’intention de simuler la transaction, la revendication de simulation peut être valable.

Intentation d’une Action

Contre Qui l’Action en Annulation du Titre et Inscription en Raisons de la Simulation du Testateur est-elle Intentée?

L’action en annulation du titre et inscription en raison de la simulation du testateur est généralement intentée par les héritiers légaux du testateur. Ces héritiers peuvent être le conjoint, les enfants ou d’autres proches parents légalement désignés. En dehors des héritiers légaux, les personnes désignées par les testaments du testateur peuvent également intenter cette action. Cette action vise à annuler les transactions frauduleuses effectuées par le testateur et à faire inscrire les biens au nom des héritiers.

La Simulation du Testateur Peut-elle être Intentée de Son Vivant?

Non, une action en simulation du testateur ne peut être intentée que si le testateur est décédé. La simulation du testateur ne peut être contestée de son vivant car il s’agit d’une partie du droit successoral, qui ne prend effet qu’après le décès du testateur.

Peut-on Intenter une Action contre un Tiers pour Simulation du Testateur?

Oui, des actions en simulation du testateur peuvent être intentées contre les tiers impliqués dans les transactions frauduleuses du testateur. Ces tiers peuvent être les acheteurs de la transaction simulée ou des personnes soupçonnées d’avoir participé à la fraude.

Un Seul Héritier Peut-il Intenter une Action en Annulation du Titre et Inscription?

Oui, une action en annulation du titre et inscription peut être intentée par un seul héritier. Cependant, dans les cas où les revendications affectent tous les héritiers, il est important que les autres héritiers soient impliqués ou informés du processus.

Que se Passe-t-il à l’Issue de l’Action en Annulation du Titre et Inscription?

À l’issue de l’action en annulation du titre et inscription, si le tribunal déclare la transaction frauduleuse ou illégale, le registre foncier est annulé et réinscrit au nom des demandeurs. Cela permet de restituer le bien aux héritiers légaux ou aux ayants droit, notamment dans les cas de simulation du testateur.

Quelle Est la Valeur du Bien à Prendre en Compte dans une Action en Simulation du Testateur?

Dans les actions en simulation du testateur, la valeur du bien est généralement déterminée en fonction de sa valeur marchande à la date d’introduction de l’action. Cependant, les parties ou le tribunal peuvent également tenir compte de la valeur à la date de la transaction. Cela est particulièrement important pour le calcul des indemnités.

Combien de Temps Dure une Action en Simulation?

Les actions en simulation varient en fonction de la complexité de l’affaire et des conditions locales du tribunal. Elles durent généralement plus de deux ans, mais peuvent prendre plus de temps dans des cas plus complexes. Une collecte efficace de preuves et la charge de travail du tribunal sont des facteurs importants.

Quel Est le Délai de Prescription pour l’Action en Annulation du Titre et Inscription en Raisons de la Simulation du Testateur?

Le délai de prescription pour intenter une action en annulation du titre et inscription en raison de la simulation du testateur est généralement de dix ans à compter de la date de la transaction, conformément au Code civil turc. Si l’action n’est pas intentée dans ce délai, le droit d’agir est prescrit et perdu. Cela montre que les héritiers doivent agir en temps utile pour protéger leurs droits contre les transactions frauduleuses.

Dans Quels Cas le Délai de Prescription Est-il Suspendu?

Le délai de prescription peut être suspendu ou interrompu dans certaines circonstances spéciales. Par exemple;

1 – Accord des parties pour intenter une action,

2 – Périodes pendant lesquelles l’action est intentée et le procès est en cours,

3 – Apparition d’obstacles juridiques pendant le procès,

4 – Changements dans la capacité juridique des parties (par exemple, passage à la majorité des mineurs) peuvent suspendre ou interrompre la prescription.

La Médiation Est-elle Obligatoire dans les Actions en Simulation du Testateur?

En vertu de la législation turque, la médiation est obligatoire pour certains types d’actions. Cependant, pour les actions en simulation du testateur, la médiation n’est actuellement pas obligatoire. Ces actions sont généralement jugées directement par les tribunaux et ne nécessitent pas de processus de médiation.

Comment Rejeter une Action en Simulation du Testateur?

Pour rejeter une action en simulation du testateur, il est généralement nécessaire de prouver qu’il n’y avait pas d’intention frauduleuse dans la transaction contestée. De plus, il est possible de présenter des preuves montrant que la transaction était un véritable échange effectué à des conditions conformes au marché. La situation des tiers de bonne foi est également prise en compte.

Dans Quels Cas une Action en Simulation du Testateur ne Peut-elle Pas être Intentée?

Une action en simulation du testateur ne peut être intentée avant le décès du testateur. De plus, si la transaction simulée a été réalisée de manière légale et valide, et que les tiers ont agi de bonne foi, l’action peut ne pas être intentée. Lorsque la protection juridique des tiers de bonne foi est en jeu, la détection de la simulation peut être plus difficile et les chances de succès de l’action diminuent.

Requête pour l’Action en Annulation du Titre et Inscription en Raisons de la Simulation du Testateur

Les requêtes utilisées dans ces actions doivent inclure l’objet de l’action, les parties, les détails de la simulation et les corrections juridiques demandées. La requête doit mentionner les dates des transactions, les relations entre les parties, les conditions de la transaction et les preuves de la fraude.

Indemnisation dans l’Action en Annulation du Titre et Inscription en Raisons de la Simulation du Testateur

Si une action en annulation du titre et inscription révèle une simulation du testateur, les héritiers peuvent demander une indemnisation pour les parts d’héritage perdues. Le montant de l’indemnisation est généralement calculé en fonction de la valeur marchande de la propriété et des pertes subies par les héritiers.

Quelles Preuves Pourront Prouver ou Infirmer la Simulation du Testateur?

Différentes preuves peuvent être utilisées pour prouver la simulation du testateur :

1 – Témoignages : Les conversations entre le testateur et l’acheteur au moment de la transaction peuvent être prouvées par des témoins.

2 – Documents Officiels : Les documents officiels relatifs à la transaction de transfert de propriété, les contrats et les registres fonciers font partie des preuves soutenant l’existence de la simulation.

3 – Transactions Financières : Les enregistrements de paiements, les relevés bancaires et les documents financiers utilisés dans la transaction simulée peuvent être utilisés pour démontrer si la transaction est réelle ou non.

Quelles Preuves Pourront Prouver la Simulation et Qui Doit Prouver la Simulation?

La simulation est généralement prouvée par des documents écrits, des témoignages et des preuves financières. La partie qui allègue la simulation est généralement tenue de la prouver. Cela peut varier en fonction des caractéristiques de l’affaire et des conditions légales.

Comment Gagner une Action en Simulation du Testateur?

Pour gagner une action en simulation du testateur, le demandeur doit prouver qu’il y avait une intention frauduleuse et un accord secret entre le testateur et l’acheteur au moment de la transaction simulée. Des preuves montrant que le bien a été transféré à un prix inférieur à sa valeur marchande peuvent soutenir l’allégation de simulation. De plus, les transactions effectuées peu de temps avant la mort du testateur sont généralement suspectes et ces situations peuvent aider à gagner l’affaire.

Décisions de Rejet et Conséquences dans les Actions en Simulation du Testateur

Les décisions de rejet dans les actions en simulation du testateur peuvent être basées sur diverses raisons. Parmi ces raisons figurent l’incapacité du demandeur à prouver la simulation, le manque de fondement juridique de l’allégation de simulation, ou la prescription de l’action.

Motifs de Rejet

Insuffisance de Preuves : Dans une action en simulation du testateur, le demandeur doit prouver l’allégation de simulation avec des preuves concrètes. Si le demandeur ne peut pas prouver que l’intention réelle du testateur était de cacher des biens aux héritiers, le tribunal peut rejeter l’allégation de simulation et rejeter l’action.

Absence de Fondement Juridique : Une action en simulation du testateur peut être intentée conformément au Code civil turc et aux dispositions pertinentes de la Loi sur le Cadastre. Si les allégations du demandeur ne sont pas conformes à ces bases juridiques, le tribunal peut rejeter l’action.

Prescription : Une action en simulation du testateur doit être intentée dans les dix ans suivant la connaissance de la transaction simulée. Si l’action n’est pas intentée dans ce délai, elle est prescrite et rejetée.

Conséquences de la Décision de Rejet

Le rejet d’une action en simulation du testateur signifie que les revendications des héritiers demandeurs ne sont pas acceptées. Dans ce cas, la propriété reste au nom du défendeur. Le demandeur peut faire appel et porter l’affaire devant les juridictions supérieures.

Cependant, si les juridictions supérieures confirment la même décision, l’action est définitivement rejetée et les revendications des héritiers sur la propriété sont annulées. Cette situation peut entraîner des pertes matérielles et morales pour les héritiers demandeurs.

Exemples de Décisions de la Cour de Cassation en Raisons de la Simulation du Testateur pour l’Action en Annulation du Titre et Inscription


(…) Comme on le sait, la simulation définie dans la pratique et la doctrine comme “simulation du testateur” est, par nature, une simulation relative. Dans cette simulation, le testateur souhaite réellement conclure un contrat et transférer son bien immobilier enregistré. Cependant, pour priver ses héritiers de leur droit successoral, il cache son véritable objectif et transfère en réalité le bien qu’il souhaite donner sous couvert d’un contrat de vente ou d’un contrat de soins viagers.

(…)

Dans le cas concret, il est évident que l’objectif du testateur n’était pas de cacher des biens aux autres héritiers mais de construire un bâtiment sur le terrain en question pour obtenir trois appartements. En effet, le défendeur est un entrepreneur et un contrat en ce sens a été conclu entre le mandataire du testateur et le défendeur. La raison juridique de la simulation du testateur, fondée sur l’article 19 du Code des Obligations turc et la décision d’unification des jurisprudences datée du 01.04.1974, ne s’applique que lorsque le testateur a l’intention de cacher des biens aux autres héritiers.

En conséquence, compte tenu du fait que l’allégation de simulation du testateur n’a pas été prouvée, l’action doit être rejetée. La décision prise en sens contraire sur la base d’une évaluation erronée n’est pas correcte.

L’objection du défendeur étant fondée, la décision est annulée en vertu de l’article 428 du Code de Procédure Civile (…), 1HD, Esas:2019/549 Karar:2019/1653 Date:07.03.2019


Dans une autre décision de la Cour de cassation concernant une action en annulation du titre et inscription pour simulation du testateur, le tribunal a annulé la décision rendue sans rapport d’expertise : “(…) En conséquence, il convient de rechercher tous les biens meubles et immeubles et droits transférés du testateur à tous ses héritiers, de recueillir les registres fonciers et, le cas échéant, d’autres preuves et documents pertinents, d’obtenir un rapport d’expertise sur les qualités et valeurs des biens et droits transférés à chaque héritier, et d’éclaircir l’existence d’une intention de partage comme mentionné ci-dessus. Par conséquent, les objections d’appel des demandeurs sont fondées. La décision est annulée en vertu de l’article 428 du Code de Procédure Civile 1HD, Esas:2007/10774 Karar:2008/696 Date:24.01.2008 (…)”.


Pour toute aide ou consultation supplémentaire, veuillez nous contacter.

coût du divorce en Turquie

Action en annulation de titre de propriété et en enregistrement pour cause de simulation de la part du de cujus en droit turc

Yazıyı paylaşın: